Déchirures de la rétine et lésions rhegmatogènes

Rétine chirurgicale

4 médecins référents
Pour traiter cette pathologie :
S'informer sur ce service

La rétine : qu'est-ce que c'est ?

La rétine est une fine pellicule qui tapisse la partie postérieure de l'oeil. Elle est composée de 10 couches permettant de recevoir, traiter et transmettre l'information visuelle au cerveau via le nerf optique. 

La rétine est en rapport :

  • En avant, la rétine est accolée au vitré (la poche de gel transparent qui remplit le globe oculaire)
  • En arrière, la rétine repose sur la choroïde qui est un tissu vasculaire. Plus en arrière se situe la sclére qui est le tissu fibreux permettant la rigidité du globe oculaire.

 

La rétine peut être le siège de déchirures et de trous

Dans certaines circonstances, notamment lorsque se produit un décollement postérieur du vitré, la rétine peut se trouer ou se déchirer.  Ces lésions peuvent favoriser la survenue d'un décollement de rétine, si du liquide intra-oculaire s'engouffre dans la déchirure et soulève la rétine. 

cof déchirure
Les signes suivants doivent vous amener à consulter en urgence, car ils peuvent révéler une complication rétinienne du DPV : mouches volantes nombreuses (myodésopsies), éclairs lumineux persistants (phosphènes), amputation du champ de visionbaisse de vision.

Votre ophtalmologiste réalisera un fond d'oeil dilaté, afin de s’assurer de l’absence de lésion rétinienne et de décollement de rétine.

Mieux vaut donc venir accompagné à votre consultation, afin de pouvoir repartir en sécurité après votre fond d'oeil. La conduite est en fait vivement déconseillée après dilatation pupillaire.

 

Facteurs favorisant la survenue des lésions rétiniennes (déchirures et trous) 

Si vous avez déjà présenté un trou ou une déchirure de la rétine, votre ophtalmologiste réalisera certainement un fond d'oeil dilaté pour chacune de vos consultations de contrôle, afin de s'assurer de l'absence de nouvelle lésion.

 

Certaines lésions rétiniennes favorisent la survenue de déchirures de rétine. Il s'agit de zones de fragilité, que l'on appelle "lésions rhegmatogènes". Les plus fréquentes sont les pallissades rétiniennes et les zones de "givre" périphériques. Face à de telles lésions, dépistées lors de l'examen du fond d'oeil, votre ophtalmologiste pourra vous proposer un traitement préventif par laser. Ce traitement n'est pas systématique et dépend de certains facteurs cliniques. 

 

Fond d'oeil dilaté 

En cas de symptômes faisant suspecter une déchirure de la rétine, votre ophtalmologiste réalisera un examen complet de la rétine, au fond de l'oeil. Une dilatation de la pupille (ou mydriase), via des collyres instillés en consultation, sera alors nécessaire, afin d'accéder aux zones les plus périphériques. 

Dans d'autres circonstances, un examen du fond d'oeil peut être proposé sans dilatation pupillaire. Il peut être réalisé cliniquement (à l'aide de lentilles optiques spécialement adaptées) ou encore via des clichés dits "rétinophotographiques".

En cas de dilatation pupillaire, mieux vaudra venir accompagné(e) pour la consultation. En effet, la conduite automobile est vivement déconseillée dans l'heure qui suit l'instillation de collyres mydriatiques.

 

Traitement rétinien au laser Argon 

Objectifs du traitement laser

Les déchirures rétiniennes sont, le plus souvent, de petite taille et n'ont aucune conséquence sur la vision. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de les traiter.

Par contre, si la déchirure est étendue, du liquide intra-oculaire peut s'y engouffrer. Il existe alors un risque de décollement de la rétine. C'est pour éviter ce phénomène qu'un barrage au laser peut être réalisé tout autour de la déchirure. Ce barrage réalise un véritable obstacle au liquide, en "fusionnant" les différentes couches de la rétine. 

Réalisation du barrage laser

La séance se déroule dans le cadre d'une consultation dédiée, au cabinet d'Ophtalmologie.

Après l'instillation de collyres anesthésiants sur la surface oculaire, un verre est appliqué sur l'oeil. Le traitement peut dès lors débuter. En règle générale, la séance dure quelques minutes.

Quelques douleurs peuvent être ressenties, essentiellement à type d'échauffement. Votre ophtalmologiste adaptera évidemment la puissance du traitement laser pour qu'elles restent minimes.

Efficacité du laser

Le laser permet d'éviter la survenue d'un décollement de rétine dans une grande majorité de cas.

Par contre, son efficacité n'est pas immédiate ! Quelques semaines de repos sont nécessaires pour permettre une cicatrisation suffisamment solide de la rétine.

Si vous avez bénéficié d'un barrage au laser et que, dans les jours suivants, vous présentez une baisse de vision ou une amputation du champ de vision, il est possible que la rétine se soit décollée. Nous vous invitons, dans ce cas, à vous rendre en urgence dans l'un de nos cabinets.

Téléchargez la fiche SFO : "traitement de la rétine par laser"

Nos ophtalmologues experts en rétine chirurgicale

Clément Gruchala
Clément GRUCHALA
Cataracte
Ophtalmologie générale
Rétine chirurgicale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Hazebrouck
Dr OULED-MOUSSA
Rym OULED-MOUSSA
Cataracte
Ophtalmologie générale
Rétine chirurgicale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Lens Lille
Marc Salle
Marc SALLE
Cataracte
Glaucome
Ophtalmologie générale
Rétine chirurgicale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Lens Lille