Chalazion, Orgelet

Blépharite, sécheresse, surface oculaire

2 médecins référents
Pour traiter cette pathologie :
S'informer sur ce service

Chalazion

Le chalazion est une pathologie affectant la ou les paupière(s) et qui peut survenir à tout âge. Il se manifeste par l’apparition d’une tuméfaction rouge et douloureuse dans l’épaisseur de la paupière ou sur son bord libre.

cof chalazion

Dans le langage courant, cette lésion est appelée « compère » ou encore, de façon inexacte, « orgelet ».

C’est un motif extrêmement fréquent de consultation en urgence chez l’ophtalmologiste.

Mode d'apparition

D’un point de vue anatomique, le chalazion se développe au niveau d’une glande de Meibomius. Ces glandes, au nombre de plusieurs dizaines, sont situées dans la partie profonde de la paupière, le tarse. Elles sont verticales et viennent s’ouvrir au niveau du bord de la paupière, afin de libérer, dans le film lacrymal, une substance huileuse nécessaire à sa stabilité : le meibum.

cof chalazion

Lorsqu’une des glandes de Meibomius se bouche, elle continue à fabriquer le meibum, qui s’accumule alors dans la longueur du "tube", ce qui entraîne sa dilatation et une inflammation locale. C’est le stade de chalazion inflammatoire.

Plusieurs causes peuvent amener une glande de Meibomius à se boucher:

  • toutes les pathologies génératrices d’inflammation à la surface de l’œil,
  • certaines maladies de la peau (la rosacée en particulier),
  • plus fréquemment, la blépharite meibomienne commune.

Chez les enfants, l’astigmatisme insuffisamment corrigé est avancé comme une cause de survenue de chalazions à répétition. Le mécanisme précis en est encore débattu, mais le port d’une correction optique peut participer à la résolution du trouble.

Évolution

En dehors des douleurs et de la gène esthétique occasionnées, le chalazion peut évoluer de deux manières :

  • Une fistulisation spontanée à la peau ou en profondeur, c’est-à-dire la création d’un chenal d’évacuation du contenu de la lésion. Elle peut alors se vider et disparaître. 
  • Un enkystement durable, avec la constitution d’un nodule, parfois volumineux, dans l’épaisseur de la paupière

Traitement

Pour traiter un chalazion, il faut évidemment prendre en charge deux éléments :

  • L’épisode inflammatoire, aigü. Pour cela, un traitement médical est proposé en première intention, avec des pommades et collyres anti-inflammatoires (corticoïdes locaux), de préférence après un avis ophtalmologique, afin d’éviter les contre-indications de ces substances. Il est absolument nécessaire d’y associer, une fois la rougeur disparue, des massages de la lésion afin de favoriser la vidange du kyste.

Dans certains cas, les massages ne sont pas suffisants et, si un volumineux kyste persiste, une ablation chirurgicale peut être nécessaire. Ce geste est réalisé, le plus souvent, au cabinet d’Ophtalmologique, en salle de soins dédiée, sous anesthésie locale. La paroi du kyste est alors enlevée, afin d’éviter la récidive.

  • Il faut absolument comprendre la cause de survenue du chalazion et la traiter, le cas échéant.

Ne pas traiter la cause entraîne un risque de récidive.

En cas de blépharite, la réalisation régulière des soins des paupières au long cours est indispensable. Sinon, une autre glande risque de se boucher.

Chez les enfants, en cas de chalazions à répétition, une cycloplégie est parfois nécessaire.

Devant toute lésion inflammatoire de la paupière, surtout si celle-ci n’évolue pas correctement sous traitement, il est conseillé de consulter rapidement un ophtalmologiste. 

 

Orgelet

L'orgelet est une infection bactérienne du follicule d'un cil. Cette affection est rare.

Le plus souvent, l'ablation du cil incriminé permet le drainage rapide du foyer infecté. Un traitement antiobiotique local vous sera également prescrit par votre ophtalmologiste.

cof orgelet

 

Nos ophtalmologues experts en blépharite, sécheresse, surface oculaire