Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : qu'est-ce que c'est ?

Rétine médicale

6 médecins référents
Pour traiter cette pathologie :
S'informer sur ce service

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge est une maladie rétinienne. 

C’est un enjeu de santé publique, puisqu’elle représente l’une des principales causes de handicap visuel en France. 

 

Que signifie "DMLA" ?

Cet acronyme désigne la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge.

Comme son nom l’indique, c’est une pathologie du vieillissement, qui survient majoritairement après 65 ans. La macula est le véritable centre de la vision. C’est dans cette zone que sont concentrées la plupart des cellules sensorielles visuelles, les cônes, qui sont des photorécepteurs rétiniens. Le processus pathologique se passe donc au fond de l’œil, là où les rayons lumineux arrivent pour être interprétés en images.

Les mécanismes qui conduisent à la DMLA sont encore mal connus et controversés. Le principal facteur de risque connu de survenue de cette maladie est l’hérédité. Si un membre de votre famille est atteint, alors un dépistage régulier sera nécessaire pour pouvoir poser un diagnostic précoce de DMLA.

Des facteurs nutritionnels semblent également en cause, avec une importance toute particulières des acides gras oméga (qui sont insaturés), ou encore de la lutéine (molécule anti-oxydante). Leur présence dans l’alimentation quotidienne constituerait un facteur protecteur vis-à-vis du vieillissement maculaire et donc, du développement de la maladie. C’est pourquoi, suite aux résultats de grandes études internationales, des compléments alimentaires ont été élaborés spécifiquement pour les patients atteints et sont prescrits en ce sens par les ophtalmologistes.

Le tabac est également un facteur de risque bien connu de DMLA.

Le rôle des rayons ultra-violets dans le vieillissement précoce de la rétine est débattu mais il apparaît que le port de lunettes protectrices peut jouer un rôle dans le ralentissement de ce processus.

 

Quels sont les stades de la maladie ?

Il existe, schématiquement, trois formes de DMLA.

Le stade de Maculopathie Liée à l’Âge (MLA) 

La maladie n’est, dans ce cas, pas encore déclarée, mais quelques signes peuvent être perçus par l’ophtalmologiste lors de la réalisation d’un examen de dépistage. Le patient ne se plaint d’aucun symptôme visuel. La vision est encore normale à ce stade. La MLA n’est pas une dégénérescence constituée et n’évolue pas toujours vers une DMLA « authentique ».

La DMLA atrophique

Elle est plus connue sous le nom de « DMLA sèche ». Les lésions rétiniennes sont, dans ce cas, constituées et il existe une atrophie (synonyme de destruction) des cellules rétiniennes, dans la région maculaire. Dans la plupart des cas, la vision est abaissée par ces lésions et le patient percevra un scotome (ou « tache sombre ») central. L’atrophie va, le plus souvent, s’étendre et le scotome, logiquement, faire de même.

cof dmla

La DMLA exsudative

Elle est plus connue, quant à elle, sous le nom de « DMLA humide ». Elle peut compliquer une DMLA atrophique, mais pas nécessairement. Elle est également un mode d’entrée directe dans la maladie. Le patient atteint décrira le plus souvent des métamorphopsies, c’est-à-dire des déformations des images et des quadrillages, d’habitude bien droits et réguliers. Un scotome est également possible. La vision est abaissée, dans l’immense majorité des cas. Cette forme de DMLA est liée au développement de vaisseaux sanguins anormaux dans les couches profondes de la rétine, qui vont aboutir à la présence d’un œdème, voire d’un hématome maculaire.

La déformation des images est un signe typique de DMLA humide. Si vous percevez ce type de symptômes, il convient de consulter d’urgence un ophtalmologiste ! 
cof dmla

Quelle est la prise en charge possible ?

Si vous êtes atteint de DMLA, une auto-surveillance est nécessaire au domicile. Celle-ci s’effectue le plus souvent à l’aide d’une grille d’Amsler, un œil à la fois, avec votre correction optique habituelle (le cas échéant, vos lunettes de lecture).

Grille d'Amsler

A gauche, la grille est vue normalement. A droite, on remarque un élargissement du point noir : c’est le phénomène de scotome. On remarque aussi que le quadrillage est déformé ; il s’agit de métamorphopsies. 

Toute évolution de votre perception habituelle de la grille d’Amsler impose un examen ophtalmologique dans les 48 heures !

Les injections intra-vitréennes d'anti-VEGF constituent, à ce jour, la réponse thérapeutique la plus efficace pour freiner l'évolution d'une DMLA humide.

La DMLA est une maladie chronique. Si le diagnostic est confirmé, une surveillance ophtalmologique régulière sera nécessaire, tout au long de la vie du patient. Les progrès thérapeutiques sont constants et les stratégies de prise en charge évoluent très rapidement. 

 

Pour aller plus loin 

Nous vous invitons à consulter les pages suivantes :

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/degenerescence-maculaire-liee-age-dmla

http://www.association-dmla.com

https://www.snof.org/encyclopedie/dmla-dégénérescence-maculaire-liée-à-lage

Nos ophtalmologues experts en rétine médicale

Dr BENOSMAN
Rym BENOSMAN
Ophtalmologie générale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Lille
Clément Gruchala
Clément GRUCHALA
Cataracte
Ophtalmologie générale
Rétine chirurgicale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Hazebrouck
Dr OULED-MOUSSA
Rym OULED-MOUSSA
Cataracte
Ophtalmologie générale
Rétine chirurgicale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Lens Lille
Marc Salle
Marc SALLE
Cataracte
Glaucome
Ophtalmologie générale
Rétine chirurgicale
Rétine médicale
Fermer

Prendre rendez vous à

Lens Lille